Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

7) Rapport d'activité 2010 "Goutte de vies" - Données Statistiques 1ère partie

Publié le 18 Août 2011 par G. P. S. in Rapports d'activité Goutte de Vies

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Données statistiques

 

(Décès répertoriés depuis 2002 à Toulouse)

Comparatif 2009-2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Données statistiques

 

Préambule

 

L’objet de cette enquête porte sur les personnes décédées à Toulouse ayant fait l’expérience de la rue. Il s’agit de personnes vivant à la rue, en squat, en institution (maison de retraite, maisons relais …) ou même en appartement après un parcours de rue plus ou moins long.

 

La moyenne d’âge de décès est de 47 ans

 

Ces chiffres n’ont pas valeur épidémiologique, l’échantillon n’est pas représentatif, d’ailleurs les outils de recueil des décès étaient inexistants jusqu’en 2009. Nos données entre 2002 et 2008 sont issues des archives de l’Equipe Mobile Sociale et de la Halte-Santé et de quelques informations recueillies auprès d’autres partenaires. Ces chiffres reflètent le nombre de personnes décédées alors qu’elles étaient suivies par ces équipes. Ils restent largement en dessous de la réalité. Nous les présentons tout de même afin de donner une « photographie », une tendance. L’année 2009 correspond au démarrage du projet « Goutte de Vies », les procédures d’alerte sont plus efficaces. Le nombre de décès a ainsi doublé mais reste à notre avis encore en dessous de la réalité.

En 2011 nous avons retravaillé cette liste avec l’aide des services municipaux, 223 noms nous ont ainsi été récemment communiqués. Les chiffres qui suivent reprennent ceux du rapport d’activité 2009 soit 103 personnes. Nous rajoutons cette année les chiffres 2010 en proposant un comparatif avec l’année 2009.

Enfin, une réflexion est en cours, en interne au CHU, sur la faisabilité d’un suivi épidémiologique et anonyme des « morts de la rue » reposant sur une charte de partenariat CHU / « Goutte de Vies ». Il s’agit de pouvoir connaître la cause des décès y compris sur les morts recensés depuis 2000.

 

I – Données générales de 2002 jusqu’en avril 2010.

 

Nous avons retrouvé 103 personnes décédées entre janvier 2002 et avril 2010 dont 94 hommes et 9 femmes.

 

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

4

5

11

13

12

8

10

29

29

 

Nous avons recensé 8 personnes dont nous ne connaissons pas l'année de naissance

 

-         Les causes

 

Morts subites*

Longues maladies

Inconnues

Suicides

Overdose

45

31

14

8

5

43%

30%

14%

8%

5%

 

*Mort subite : il s’agit d’arrêt cardiaque, hémorragie cérébrale …

 

Les morts violentes (suicides + overdose) représentent  13 % des décès.

 

-         Les lieux

 

Hôpital

26

Joseph Ducuing

3

Rue

19

Commissariat

2

Inconnu

17

Maison relais

1

Squat

8

Halte-Santé

1

Maison de retraite

8

Hébergement 115

1

Soins palliatifs

4

 

 

 

-         Répartition sur l’année

 

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

5

3

6

10

5

7

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

4

4

3

6

4

5

 

Pour 41 personnes nous n’avons pas retrouvé le mois de décès. Les décès sont plus nombreux en avril.

 

 

-         Répartition par tranche d’âge

 

18-25 ans

25-35 ans

35-45 ans

45-60 ans

Plus de 60 ans

3

11

23

36

22

3%

12%

24%

38%

23%

 

Le plus jeune avait 25 ans et le plus vieux 77 ans. Nous n’avons pas retrouvé l’âge pour 8 personnes. Prés de 40% des décès ont lieu avant 45 ans.

 

-         Public spécifique

 

-          Les femmes

 

La moyenne d'âge du décès pour les femmes est de 52,5 ans, légèrement  supérieure à la moyenne de notre population totale (47 ans).

Les décès correspondent à 5 morts subites, 1 suicide, 2 longues maladies et un inconnu.

Les lieux très diversement repartis ne présentent pas de particularité.

 

-          Les jeunes

 

La personne la plus jeune connue avait 25 ans. Notons tout de même que tous les décès par overdose concernent des jeunes adultes de moins de 40 ans.

 

II – Données épidémiologiques : analyse.

 

1)     Première étude : les décès.

 

Ont été comptabilisée, 103 personnes, qui ont toutes connus la vie sur la rue. Leurs décès sont identifiés en relation avec un parcours concerné par les multiples agressions ou manques que ce mode d'existence provoque. Pour certains :

 

-          la mort fait suite à une maladie, soignée dans des conditions inégales :

 

-          difficultés d'accès au soin,

-          ruptures de suivis,

-          conditions d'urbanisme défaillantes autour de ce suivi.

 

-          la mort intervient, de façon violente :

 

-          précoce,

-          faisant suite à des traumatismes,

-          en relation à des carences ou à des addictions,

-          directement causée par les agressions induites par l'exposition continue aux intempéries, aux rythmes physiologiques perturbés.

 

-          l'acte de suicide vient interrompre un parcours de vie devenu insupportable.

 

Toutes ces personnes ont pu, ou auraient du pouvoir, bénéficier d'une démarche d'accompagnement. Elles sont toutes concernées par une précarité vécue et aussi par une vulnérabilité devant l'acte de soin :

-          soit qu'elles n'aient pu en bénéficier,

-          soit que les relations avec les lieux d'accueil et de soins aient été difficiles,

-          soit qu'elles aient pu y être effectivement accompagnées, à partir de services d'urgence ou de soins (accompagnements) palliatifs, parfois tardivement.

 

Par exemple sur l'année 2009 (pour laquelle les relevé réalisés sont plus précis), 13 personnes sont décédées en institution (hôpital), 11 sur la rue ou en squat (soit 37% de l'ensemble des décès), 4 en appartement.

Sur les premières années explorées, 2002/2008, la recherche, faite à partir de documents difficiles à assembler, (à retrouver), ne permet pas d'approcher la réalité concernant le décompte de ces décès. Pour plus de justesse, nous devrions pouvoir reprendre les mêmes chiffres pour ces années 2002/2008 que ceux relevés les deux années suivantes (2009/2010). En effet, pour ces dernières, une attention à été portée par « Goutte de Vies »; un décompte plus proche de la réalité à pu être réalisé.

 

2)     Deuxième étude, : la morbidité.

 

Enquête sur une file active de 186 personnes suivies par l'Equipe Mobile Sociale et la Halte Santé, présentant des critères de vulnérabilité.

 

La tranche d’âge va de 19 ans pour le plus jeune à 81 ans pour le plus âgé, mais dans la majorité des cas nous sommes sur une tranche d’âge de 40 à 65 ans.

Sur 161 hommes et 25 femmes :

-          158 cumulent  plusieurs problématiques de santé.

-          141 sont alcooliques chroniques.

-          80 présentent une pathologie psychiatrique  chronique et diagnostiquée.

-          28 sont déments ou déficients mentaux.

-          26 sont poli-toxicomanes.

-          50 présentent des troubles gastro-entérologiques. (pancréatite, cirrhose, varices œsophagienne, ulcère, gastrites, hépatite c .

-          38 ont des troubles neurologiques (épilepsie, neuropathie, AVC…)

-          49 ont présenté des graves problématiques traumatiques (fractures, luxations …)

-          15 ont des maladies respiratoires chroniques.

-          46 ont présenté des problèmes de dermatologie (parasites, psoriasis, eczéma …)

-          22 présentent des problèmes cardiaques chroniques (HTA, cardiopathie ….)

-          15 sont insuffisants circulatoires.

-          8 ont présentés des pathologies cancéreuses.

-          9 sont diabétiques.

-          11 ont des troubles urinaires ou rénaux

 

Pour la prise en charge sanitaire et sociale, sur ces 186 personnes :

-          101 personnes bénéficient de la CMU +C,

-          51 personnes sont en ALD,

-          46 sont sur le régime général sécurité sociale + mutuelle,

-          45 personnes sont sous curatelle ou tutelle.

 

Les caractéristiques principales relevées sont :

 

·         le cumul des problématiques de santé présentées,

·         un vieillissement précoce,

·         une errance et un nomadisme médico-social.

 

La carence principale est le manque de lieux adaptés à leurs problématiques sur le long terme, ouverts 24 heur sur 24, sur le centre ville.

 

Nous allons continuer, avec méthode et en prenant comme référence des documents actualisés, à faire un relevé le plus précis possible sur ces situations autour de la morbidité et des décès touchant cette population en situation de fragilité. Le forum devrait contribuer aussi à compléter ces données. Ainsi nous souhaitons :

-          Promouvoir une information (il n'existe pas de système de surveillance épidémiologique).

-          Sensibiliser les pouvoirs publics et les citoyens sur un état de fait, inadmissible, dans une société d'opulence.

-          Y puiser des arguments pour le maintien de structures d'aide existante, et pour la création de lieux, de modes de fonctionnement plus adaptés.

 



Commenter cet article