Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

ANRAS Flourens appelle à un médiateur

Publié le 9 Mars 2013 par Le blog du G. P. S. in Archives Toulouse 2013

Publié le 26/02/2013 08:31 Sur le site de la Dépêche : lien

Flourens. L'ANRAS fait appel à un médiateur

social

Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour évacuer sous escorte la direction générale de l'ANRAS bloquée dans les locaux./Photo DDM, Michel Viala - Tous droits réservés. Copie interdite.
Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour évacuer sous escorte la direction générale de l'ANRAS bloquée dans les locaux./Photo DDM, Michel Viala ()

Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour évacuer sous escorte la direction générale de l'ANRAS bloquée dans les locaux./Photo DDM, Michel Viala

Suite à la manifestation de ses salariés devant le siège de l'association à Flourens vendredi dernier (lire notre édition du 23 février), la direction de l'Association nationale de recherche et d'action solidaire (ANRAS) dit dans un communiqué «souhaiter renouer le dialogue en organisant une table ronde en présence d'un médiateur pour un dialogue constructif et serein». Une manifestation s'était déroulée devant le siège de l'ANRAS pour soutenir le délégué de la CGT «convoqué à un entretien préalable à une éventuelle sanction disciplinaire», selon Dominique Bloch-Lemoine, directeur général de l'ANRAS. «Malgré les nombreuses tentatives pour obtenir un dialogue serein avec une délégation, aucun compromis n'a pu être trouvé» ajoute la direction. Le mouvement de protestation des salariés avait été amplifié par la décision administrative du 30 janvier dernier de fermer le centre éducatif renforcé d'Eup, dans le sud du département. «Nous étudions les recours possibles pour éviter la fermeture définitive de ce centre éducatif renforcé. La situation particulière de cet établissement ne remet pas en cause la qualité et le dévouement de l'ensemble de nos collaborateurs dans le reste de nos 34 sites. Suite à cette décision de fermeture, un plan de reclassement pour tous les salariés concernés est en cours», poursuit Dominique Bloch-Lemoine.

La Dépêche du Midi

Commenter cet article