Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Collectif des 39 : Communiqué de presse du 12 février 2012:

Publié le 15 Février 2012 par Le blog du G. P. S. in Archives partout 2012

 

À propos des initiatives actuelles

contre la psychanalyse

 

Après avoir lancé sa proposition de loi « visant à interdire la psychanalyse pour l’accompagnement des personnes autistes », le député U.M.P. Daniel Fasquelle continue sa croisade.

Il vient de déclarer à l’AFP qu’il « va saisir le Conseil national des universités afin que l'enseignement et la recherche sur les causes et les prises en charge de l'autisme ne fassent pas référence à la psychanalyse ».

Ce député se fait donc le relai du puissant lobby de quelques associations pour  interdire la psychanalyse et également la Psychothérapie Institutionnelle.  Certaines de ces associations, se sont illustrées par la violence et la virulence de leurs attaques personnelles contre des praticiens pourtant reconnus. 

Si des parents d’enfants autistes ont pu être malmenés, mal accueillis, maltraités par certains psychanalystes, il est tout à fait justifié qu’ils puissent faire entendre leur voix. De la même façon, les dérives sécuritaires comme les mises en chambre d’isolement abusives, les contentions punitives, et les « traitements de chocs »ne sont pas tolérables.

 Mais ce n’est pas une loi qui règlera les dérives des pratiques ou qui devrait décider des traitements à la place des praticiens.

Les familles et tous les citoyens doivent pouvoir garder le droit inaliénable d’une liberté de choix de leur praticien et de la façon dont ils souhaitent se soigner,

en respectant  la nécessaire pluralité des approches.

Au nom de quel pouvoir, de quel supposé savoir un député peut-il refuser aux personnes autistes d’avoir un inconscient comme tout être humain et donc de bénéficier de soins relationnels pluralistes dans leur inspiration?

De telles initiatives ne laissent pas d’interroger sur leurs buts.

En effet depuis quand une loi devrait-elle venir s’immiscer dans le débat scientifique ?

Allons-nous accepter sans réagir des lois interdisant la liberté de pensée et de recherche ?

La psychanalyse est une méthode qui a fait ses preuves depuis plus d’un siècle et qui constitue un aspect crucial de la formation des praticiens. Bien au-delà elle fait aussi partie intégrante de la Culture au même titre que les autres avancées du savoir humain.

Aurons-nous bientôt une loi interdisant le darwinisme et niant l’existence des dinosaures comme certains fondamentalistes chrétiens le prônent aux USA en menaçant les enseignants?

Depuis le nazisme qui avait interdit la psychanalyse comme science juive et pratiqué des autodafés des œuvres de Freud, seules des dictatures comme celle des colonels grecs avaient osé interdire cette part du savoir de l’humanité !

 Ou encore le stalinisme qui, à la fin des années 40, avait interdit la psychanalyse en tant que « science bourgeoise ». 

Tout récemment, à l’automne 2011,une psychanalyste syrienne, Rafah Nached a été emprisonnée par la dictature syrienne parce qu’elle animait des groupes de parole pour des personnes traumatisées par la répression.

 Au-delà de la personne du député Fasquelle qui vient de se discréditer irrémédiablement et dont nous exigeons la démission de la présidence du Groupe d’études sur l’autisme à l’Assemblée Nationale, nous nous inquiétons de cette dérive inquiétante où des propos tenus jusqu’alors uniquement par des sectes telles que l’église de scientologie font retour depuis le sommet de l’Etat.

Cette dérive au même titre que certains discours prônant l’inégalité des cultures est en train d’introduire un discours populiste fort inquiétant pour la démocratie.

Nous appelons donc tous les professionnels du soin psychique, mais aussi  tous les citoyens à une vigilance républicaine pour refuser un tel tournant dangereux pour les libertés.


Contact : Marie Cathelineau 06 81 37 95 25

 

 

A propos du documentaire "Le Mur"


Lire la proposition de loi du 24 janvier  à l'Assemblée Nationale

Le Blog de Daniel Fasquelle


 L'ANCRA "s'inquiéte " de la proposition de loi Fasquelle (...)

 Communiqué de l'ANCRA

Communiqué de la FFPP (Fédération Française des Psychologues et de Psychologie)

 

RipOste

Commenter cet article

David Laumet 16/02/2012 12:52


Bonjour,


 


merci pour votre réponse que je viens de voir après un nouveau post déposé sur le site suite à l'article de J. Rouzel. Comme je l'écrivais, ce sera le dernier de ma part sur ce sujet.


Amitiés


david

David Laumet 15/02/2012 21:37


Bonjour, je m'appelle David Laumet et je suis un fervent lecteur de votre blog et un grand fan de vos actions.


Chapeau bas et continuez, continuez, continuez !


Je souhaitais écrire un commentaire sur cet article que vous relayez. Je souhaitais apporter un contre point de vue à cette publication. Je ne suis plus un fervent défenseur de la psychanalyse.
Je crois en être d'ailleurs désormais un détracteur. Pour autant, je ne me sens absolument pas proche de ce député UMP et suis contre sa démarche légaliste. De même je me sens évidemment insulté
lorsque mon désaveu de la psychanalyse me conduit à me faire revêtir un costume de nazillard par ses adaptes. C'est franchement pas rigolo.


J'ai échangé par mail avec mon ami Richard M. qui me renvoie cette réponse qui correspond à ce que je pense. Avec son accord je vous la livre. J'ai seulement modifier la ponctuation et mis
quelques liens. Elle se trouve entre guillemets.


"Salut,
oui, le monde est compliqué et c'est chiant
Oui, il y a eu des autodafés de Freud (mais aussi de Zweig, Remarque, Marx, etc) en 1933.
Oui les marxistes ont condamné (non interdit !) la psychanalyse comme "science bourgeoise" (comme la génétique). En 1949. Mais ils on changé d'avis en 56
Oui il est idiot, imbécile qu'une loi vienne trancher une controverse scientifique (même si c'est rigolo, quand Douste-Blazy a enterré le rapport de l'inserm montrant que la psychA arrivait
grande dernière en terme d'efficacité en 2004, je n'ai pas entendu ces gens-là) cf dossier de presse de cette étude ici: http://www.inserm.fr/index.php/ezantidot/search


Oui ce député est un crétin
Non la psychanalyse n'est pas une science, et a une efficacité très très pauvre, ainsi qu'un cadre d'interprétation délétère, (...)
Non faire le lien avec la différence des civilisations est un amalgame bidon.
Non, il y a bien sûr des psychanalystes sympas, ou qui défendent de braves gens, ou avec qui on peut faire des trucs (Castoriadis, benasayag, etc) qui sont bien + sympas que Georges fenech qui
dirige la MIVILUDES, pourtant dans le meme axe anti-secte que moi.
Non, la psychanalyse est indéfendable sur son versant soin, social, autisme, homosexualité, et devient carrément maltraitante
Donc non aux lois qui tranchent, oui à l'étude scientifique qui tranche. Et la psychanalyse a du souci à se faire (...)".

Comme le poursuit plus loin Richard, " [la psychanalyse]est un joyeux merdier qu'il est difficile de démêler quand on ne se donne pas les moyens de lire ce qui est à disposition". Une partie du
travail social grenoblois se réfère entièrement à la psychanalyse. Les conséquences sont dramatiques. C'est pourquoi il me paraissait important d'amener ma contribution (et celle de Richard : )
afin de faire évoluer et avancer le débat qui se mine dès qu'on apporte la contradiction à la psychanalyse.


A très bientôt et encore Bravo au GPS dont les actions sont motrices de part chez nous l'Isère et nous font du bien !!!


david

Le blog du G. P. S. 16/02/2012 11:23



David,


J'espère que d'autres lecteurs viendront éclairer votre point de vue à propos de la psychanalyse et de la thérapie institutionnelle.


Pour ma part, je pense qu'il n'y a pas une façon de travailler, mais différents moyens d'action, différentes thérapies qui doivent être complémentaires, et qu'aucune ne peut répondre à elle seule
aux problématiques des personnes.


Je vais mettre ce jour un article écrit par Joseph Rouzel.