Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Commune de Saint-Girons abus de pouvoir derrière la gare:

Publié le 17 Avril 2013 par Le blog du G. P. S. in Archives partout ailleurs 2013

Bonjour à toute et tous
Je vous remercie de bien vouloir largement diffuser ce communiqué et signer la pétition dans vos réseaux. La situation est alarmante à Saint-Girons. Vous pouvez également nous aider à alerter la presse.

Nous avons besoin d’être nombreureuses le lundi 22 avril à l’air d’accueil de Saint Girons pour réinstaller la famille de Pouet. La mairie la chasse sans solution et refuse encore toute discussion.

Nous vous tiendrons au courant des actions au fur et à mesure.
sur le site de HALEM : http://www.halemfrance.org/spip.php?article108

 

Commune de Saint-Girons


abus de pouvoir derrière la gare

 

La chasse aux voyageurs est ouverte

 


Avant la fin de la trêve hivernale, la commune de Saint-Girons (Ariège) décide de couper l’eau etl'électricité à des familles de voyageurs derrière l’ancienne gare. Ils payaient pourtant leurs factures et ne posaient aucun problème de troubles de voisinage. Cette coupure intempestive était illégale. Elle a plongé plusieurs familles dans le noir et dans le froid alors que l'hiver battait son plein. Mais, comble de cynisme, deux personnes ont été mises en danger : une dame âgée sous assistance respiratoire, et une autre en besoin de soins réguliers, diabétique, avec un pied récemment amputé. Plus qu'une non-assistance à personne en danger, c'est un acte criminel car la mairie avait été prévenue.

Ce n'est pas la première fois que la ville de Saint-Girons fait preuve de comportements dignes de la politique de Vichy. En permanence, les familles de voyageurs saint-gironnaises sont expulsées de la commune ou reléguées dans des zones insalubres. Certaines d'entre elles sont installées depuis plusieurs générations, leurs enfants vont à l'école, ils y travaillent et participent activement à la vie de la commune. Ils se souviennent aussi du départ de leurs grands-parents dans les wagons de déportation nazie. Les caveaux de leurs ancêtres sont dans les mêmes cimetières que tout le monde.

Saint-Girons est en devoir de proposer des espaces aux citoyens


pour qui la résidence est mobile.

 

Une aire d'accueil a été aménagée au « Pont du Rat ». Autrefois, la SPA a été déplacée de ce site car les chiens tombaient malades. La Mairie y a, sans honte, installé les voyageurs - un cul de sac où le soleil n'arrive jamais, humide, froid, insalubre, sans borne incendie, surpeuplé (prévue pour 10 emplacements, 27 caravanes s'y entassent.) Chaque emplacement coûte 10 euros par jour par caravane aux occupants. Sans aide au logement, certaines familles déboursent jusqu'à 650 € par mois. La commune touche des aides de l’État pour la gestion. En somme, nos habitants de caravanes rapportent des sous...

Une aire d'accueil limite entre deux ou trois mois dans l'année la présence de leurs usagers. En plus d'espaces où les voyageurs peuvent s’arrêter ponctuellement, des emplacements permanents devraient être proposés. L’État les financent en grande partie et les usagers peuvent obtenir, comme tout le monde, des aides au logement pour le loyer en cas de difficulté. C'est ce qu'on appelle « les terrains familiaux ». Si Saint-Girons refuse de les réaliser, c'est uniquement pour chasser une partie de la population, qu'elle considère indésirable, de son territoire.

Il existe des droits supra-constitutionnels (droit à l'eau, au logement, à la dignité, etc.).


La mairie de Saint-Girons s'efforce de les ignorer.


Les voyageurs sont depuis trop longtemps des boucs émissaires de notre société et alimentent l’imaginaire des sédentaires. Apprenons à vivre ensemble !

Interpellez avec nous la mairie par tous les moyens à votre

disposition

Par téléphone : 05 61 04 03 21

Par courrier : M. le Maire François Murillo, Place Jean Ibanes, 09200 Saint-Girons

Par courriel : secretariat.dgs@ville-st-girons.fr



contact :Le Comité de Soutien aux Habitants de Caravanes de SaintGirons :06 46 10 64 77 / jules.elysard@free.fr

Commenter cet article