Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Communiqué de presse d'Act-Up : "Sécurité sociale : le gouvernement attaque les malades via les arrêts maladies"

Publié le 23 Novembre 2011 par Le blog du G. P. S. in Archives ailleurs 2011

Communiqué de presse d’Act Up Sud-ouest

et d’Act Up Paris

                              mardi 22 novembre 2011                        

Sécurité sociale : le gouvernement attaque les malades

via les arrêts maladies

Afin d’interpeller Nicolas Sarkozy, aujourd’hui, à Toulouse et répondre à sa politique antisociale, les militant-e-s d’Act Up Sud-ouest ont occupé ce matin la CPAM de la Haute Garonne.

En prétendant vouloir ralentir la progression des arrêts maladie, le gouvernement Fillon a décidé, la semaine dernière, d’instaurer une quatrième journée de carence pour les salariés du privé et, grande première, une journée pour les fonctionnaires. Les Ministres du Travail et de la Santé, Xavier Bertrand, du Budget, Valérie Pécresse, et de la Fonction publique, François Sauvadet, ont annoncé ces mesures pour préserver le modèle social français et pour justifier la lutte contre les fraudes sociales.

Pour soutenir ces mesures, le Ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche, dirigeant de la droite sociale, Laurent Wauquiez a affirmé  « si jamais vous tombez malade, cela n’a aucun impact sur votre indemnité et votre salaire, ce n’est pas très responsabilisant » et « quelqu’un qui est en arrêt maladie, il faut qu’il se rende compte : tout ça, ça coûte à la sécurité sociale » et « c’est une question de principe ». Après le « responsabiliser les malades » de Mme Bachelot lors de la mise en place des franchises médicales, un Ministre du gouvernement nous ressort le couplé ignoble de la responsabilisation.

Il est urgent que le gouvernement Fillon et l’ensemble de ces ministres se rappellent à qui appartient la sécurité sociale et qu’ils relient Pierre Laroque, le « père » de la sécurité sociale : « dans la conception française, la sécurité sociale doit, non seulement donner aux travailleurs un sentiment de sécurité, mais aussi leur faire prendre conscience que cette sécurité est leur propre fait, qu’ils en ont le mérite et la responsabilité ».

Et au lieu de mentir et de montrer du doigt les assurés sociaux, considérés comme des fraudeurs, Messieurs Fillon et consorts oublient de citer le bilan 2010 de la lutte contre la fraude à la sécurité sociale, établi par la Délégation nationale à la lutte contre la fraude, au ministère du Budget qui indique que « 80% des fraudes à l’assurance maladie sont le fait des professionnels de santé eux-mêmes…..

En basant une communication sur le mensonge, Nicolas Sarkozy et son gouvernement organisent la chasse aux travailleurs malades. Et plus encore que la population en général, les personnes atteintes de maladies chroniques  travaillant vont être plus pénalisées par ces mesures antisociales. Ainsi les Personnes Vivant avec le VIH, plus exposées à des maladies contagieuses  (grippes, etc…) et  du fait de leur traitement et de leur pathologie demandent plus souvent des arrêts maladies et  seront plus lourdement pénalisées par ces dernières mesures.

Nicolas Sarkozy, pour justifier ces réformes, a déclaré « frauder, que dis-je, voler la sécurité sociale, c’est trahir la confiance de tous les Français et c’est porter un coup terrible à la belle idée nécessaire de solidarité nationale ». Le président, comme d’habitude, parle beaucoup mais l’histoire retiendra que c’est sa politique qui a mis à mal la sécurité sociale en s’attaquant à son principe de solidarité et d’égalité pour tous et toutes sur tout le territoire. Et que l’Etat est le premier « fraudeur/ voleur » de la sécurité sociale par le non versement des exonérations de charges patronales qu’il a mis en place.

Act Up Sud-ouest et Act Up Paris exigent :

-       Le retrait des jours de carences sur les arrêts maladies

-      La démission de Laurent Wauquiez et des excuses à l’ensemble des assurés sociaux

-       Que l’Etat paye ce qu’il doit à la sécurité sociale

-    Le retour aux valeurs de solidarité pour la sécurité sociale mises en place par Pierre Laroque 

Contact presse : Guy MOLINIER : 06 18 41 20 99

Commenter cet article