Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Communiqué de presse du collectif interassoc + FNARS du samedi 07 sept 2013

Publié le 10 Septembre 2013 par Le blog du G. P. S. in Archives Toulouse 2013

 

Le Collectif Inter Associations Toulouse regroupe 15 associations : Emmaüs, Emmaüs-A.G.I.R., Secours Catholique, Médecins du Monde, GAF, Association des Cités du Secours Catholique, Entraide Protestante, Croix- Rouge, UCJG, Petits Frères des Pauvres, ICART, Bail, Equipes Saint Vincent, Pact Arim, CCPS. La FNARS = Fédération Nationale des associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale

COMMUNIQUE DE PRESSE

Jeudi 5 septembre 2013

Incompréhensible pourquoi la CREA, préfère laisser des personnes à la rue

Depuis le 5 août 2013, la CREA (Campagne Réquisition Entraide Autogestion) occupe illégalement les locaux de la Halte de Nuit « Un Toit Sur La Rue » au 70 allée des Demoiselles.

Ces locaux momentanément fermés afin d'y réaliser des travaux de sécurité en particulier devaient rouvrir le 15 septembre 2013.

Cette occupation obligera donc des « grands précaires » personnes très fragiles, très vulnérables et malades, à rester à la rue.

De multiples rencontres ont eu lieu entre le Collectif inter Associations Toulouse (CIAT), la FNARS Midi Pyrénées et la CREA, pour essayer de sortir de cette situation. Pour éviter que des Associations et Collectifs, certes aux méthodes différentes, mais poursuivant le même but, offrir un toit à des personnes qui sont à la rue, soient obligés de se retrouver face à face devant les tribunaux.

La dernière proposition faite par le CIAT et la FNARS à la CREA, devait permettre, que le CIAT et la CREA puissent avoir un lieu, pour mettre à l’abri les personnes à la rue.

Les dispositions envisagées impliquaient que la CREA libère les locaux attribués à la Halte par l’Etat, soit le sous-sol, le rez-de-chaussée et le premier étage, pour la Halte.

Le CIAT s’est engagé lui, à ne mettre aucun obstacle, pour que les familles et les personnes isolées de la CREA puissent accéder aux 4 étages vacants.

Nous assumions cette décision, face à l’Etat, propriétaire du lieu, mais qui dans la situation actuelle de crise de l’hébergement sur Toulouse, n’arrive pas à la régler et laisse chaque jours des centaines de personnes dont des dizaines de familles avec des enfants dans les rues de Toulouse.

Pourquoi la CREA n’a-t-elle pas accepté cette proposition ?

Contacts presse :

Geneviève Genève 06 15 38 07 32 – Christian Wolf 06 24 37 11 20

 

Commenter cet article