Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Communiqué de presse du GPS 27-08-13

Publié le 27 Août 2013 par Le blog du G. P. S. in Archives Toulouse 2013

Communiqué de presse du GPS,                                              Toulouse le 27 08 2013


L’ INCOMPREHENSION !

Suite au communiqué de presse de en date du 12 juillet 2013, associant le collectif inter associatif, la FNRAS et plus précisément l’association des cités, le GPS tient à préciser plusieurs points.

La situation des sans abris sur Toulouse, des familles, des hommes ou des femmes s’aggrave de jour en jour.
En date du 13 08 2013, 24 hommes, 8 femmes, 12 couples et 43 familles (80 adultes et 94 enfants) ont reçu une réponse négative de la part du 115 faute de place disponible.

L’absence de solution d’hébergement pour les familles avec enfants en bas âge a conduit plusieurs collectifs à des occupations illégales venant ainsi pallier aux manques de réponse en matière de mise à l’abri.

Aujourd’hui un même bâtiment celui du 70 allée des demoiselles est revendiqué par la CREA, pour la mise à l’abri de familles, ainsi que par l’association des cités du secours catholique pour le projet de la halte de nuit.
La CREA est en possession d’un jugement rendu par le tribunal administratif, invalidant l’expulsion du mois d’août 2012.

L’association des cités a décidé de déposer un référé pour demander l’expulsion du CREA donc des familles et des enfants.

La situation toulousaine est devenue si critique que ce sont des associations, investies et militantes pour le droit des personnes sans abri, qui demandent l’expulsion des occupants du 70 allée des demoiselles, par les forces de l’ordre…..

La nécessité d’une halte de nuit pérenne ne se conteste pas.
Cependant la décision de renvoyer à la rue des familles ne peut être une solution acceptable.

Le GPS ne soutient pas cette décision et demande que les services de l’Etat fassent le nécessaire pour que le droit au logement opposable soit respecté.

Contacts : Valérie Gratias : 06 81 01 28 01
Annabelle Quillet : 06 75 03 10 91

 

 

Commenter cet article