Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Déclaration lue au préfet le 9 mars:

Publié le 11 Mars 2012 par Le blog du G. P. S. in Grand Froid 2012

Texte lu le 9 mars 2012 à la préfecture de région, lors de la présentation de la stratégie départementale du logement d’abord.

 

 

 

 

Monsieur le préfet, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance

une déclaration signée de la FNARS Midi-Pyrénées – du COLLECTIF INTER

ASSOCIATIONS TOULOUSE et d’URGENCE UN TOIT

La loi DALO a aujourd’hui 5 ANS

 

 

Depuis que cette loi existe, l’Etat est dans l’obligation de mettre en œuvre le droit au logement ou à l’hébergement selon le principe de l’inconditionnalité et de la continuité de l’accueil pour toutes les personnes sans abri. Le Conseil d’Etat au 10 février 2012 a reconnu cette obligation comme un principe de respect des libertés fondamentales.



Pourtant à Toulouse, le plan grand froid a été levé par la Préfecture le 22 février, 170 personnes se sont retrouvées à nouveau à la rue.

Presque la totalité des personnes qui appellent au secours le 115 s’entendent répondre qu’il n’y a aucune solution pour elles !

 

 

Nous plaidons pour une amélioration du système d’hébergement, c’est pourquoi nous croyons en un principe du logement d’abord

MAIS la stratégie régionale que nous attendons doit héberger ou LOGER tous ceux qui en ont besoin comme le prévoit la loi.

Préparer l’avenir suppose de s’entendre sur une analyse partagée des besoins par territoire, au plus près de la réalité sociale. Prouvez-nous déjà que le logement d’abord fonctionne pour chaque personne actuellement sans solution : aidez-la à accéder directement à un logement ou logement adapté. Donnez-nous ce gage de qualité, d’application de la loi puis seulement réfléchissons ensemble aux transformations du parc d’hébergement !

Transformations qui devront tenir compte des besoins des personnes et intégrer la notion de « parcours de la rue au logement autonome » avec des habitats diversifiés et adaptés ; et de l’accompagnement social

Mais, si vous ne pouvez loger ou héberger ces gens à la rue, pourquoi supprimer des places d’hébergement, ça ne fera qu’accentuer le problème !

Faudra-t-il encore longtemps, face à l’illégalité et aux carences de l’Etat, que des collectifs, des associations, des citoyens soient amenés à occuper des lieux pour mettre à l’abri des hommes, des femmes, des enfants ?

Chaque jour, les actions se multiplient pour soutenir ces personnes et alerter les pouvoirs publics et les citoyens : grève du 115, occupations de locaux vides pour reloger des personnes à la rue, aide à la constitution des dossiers DAHO/DALO…

Voici 78 dossiers que nous vous remettons. 78 dossiers, ce sont 143 personnes dont 33 enfants, toutes attendent l’application de leur droit au logement ou à l’hébergement. Ces dossiers sont déposés en ce moment au secrétariat de la commission de médiation DALO. D’autres suivront, 25 sont en cours de finalisation.

Nous souhaitions également porter à votre connaissance les éléments de la commission nationale DALO. La Haute-Garonne est Paris et le Rhône, le département qui dépose le plus de recours DALO, signe d’une situation dramatique pour les sans-abri.

Le Collectif Inter Associations Toulouse, la Fnars Midi-Pyrénées et le Collectif Urgence Un Toit,
soutenus par le Collectif des Morts à la Rue 31 « Goutte de Vies », soutenus par la Ligue des Droits
de l’Homme, soutenus par la Cimade, soutenu par le Collectif ROMS 31 appellent tous à une action
aujourd’hui devant la préfecture pour soutenir toutes ces personnes qui sont à la rue.

Nous réitérons Monsieur le Préfet la demande de rendez-vous que nous avions sollicitée par courrier le 20 février, pour aborder avec l’ensemble des réseaux, les solutions que vous pouvez et devez proposer dés maintenant.

Commenter cet article