Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

L'association Droit au logement occupe la SA HLM des Chalets

Publié le 23 Février 2013 par Le blog du G. P. S. in Archives Toulouse 2013

La dépêche :  lien
Toulouse et sa région

Publié le 23/02/2013 03:49 - Modifié le 23/02/2013 à 08:29

L'association Droit au logement occupe la SA HLM des Chalets

Les militants du DAL au siège des Chalets./ DDM T. L. - Tous droits réservés. Copie interdite.
Les militants du DAL au siège des Chalets./ DDM T. L. ()

Les militants du DAL au siège des Chalets./ DDM T. L.  

Une dizaine de militants de l'association Droit au logement Toulouse (DAL Toulouse) sont intervenus hier matin à la société HLM des Chalets pour attirer l'attention sur une locataire, Mme S. Elle réside dans un «appartement qui n'est pas aux normes et ne répond pas au décret 2 008-384 sur les conditions d'installation électrique dans les immeubles à usage d'occupation» affirme François Piquemal, un militant du DAL. A tel point que la locataire ne pouvait plus se chauffer ni faire fonctionner plusieurs appareils électriques simultanément.

Le DAL a procédé à une occupation du siège social des Chalets. «Nous exigeons une réponse rapide du bailleur et nous ne partirons pas tant que nous ne l'aurons pas eu» martèlent les militants.

L'action a débuté à 11 heures, pour se terminer sur les coups de 12 heures, après un entretien privé avec le responsable des Chalets, Mme S. et François Piquemal.

La rencontre s'est conclue par un relatif succès pour le DAL : «Le directeur des Chalets a reconnu la situation d'urgence et une défaillance au niveau de leur service, le service d'hygiène de la mairie va se rendre sur place et s'il déclare l'appartement insalubre, Mme S. n'aura plus à payer son loyer» explique François Piquemal. Propos tempérés par un autre militant : «On considérera que c'est un succès lorsqu'on aura trouvé une solution pérenne.»

P.L.

Commenter cet article