Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

"L'expulsion du Crea réclamée"

Publié le 17 Octobre 2012 par Le blog du G. P. S. in Du Collectif à la Campagne de Réquisition- la CREA

Article de Joëlle Kéclart,  paru sur La dépêche le17 octobre 2012 :

 

"

Rassemblement de soutien après l'audience devant le TGI/Photo DDM Nathalie Saint Affre - Tous droits réservés. Copie interdite.
Rassemblement de soutien après l'audience devant le TGI/Photo DDM Nathalie Saint Affre ()

Rassemblement de soutien après l'audience devant le TGI/Photo DDM Nathalie Saint Affre

 

Hier matin le tribunal de grande instance de Toulouse statuait sur l'avis d'expulsion des occupants du Crea (Collectif pour la réquisition l'entraide et l'autogestion) des locaux de la société DFD situés au 9 rue Faubourg Bonnefoy. Une audience qui intervient alors que le bâtiment abrite une dizaine de personnes dont des familles avec enfant. Jean Fabri l'avocat de la société DFD évoque le non-respect des droits de la propriété privée et la mise en place d'une activité commerciale sans autorisation «Nous demandons l'expulsion des occupants qui sont sans droit ni titre et qui ont de plus créé une activité solidaire dans ces locaux qu'ils prétendent simplement habiter» explique-t-il. Selon Christophe Martinez, occupant du bâtiment, ce lieu n'est rien d'autre qu'un toit pour des personnes à la rue «Il est vrai que nous proposons des services aux habitants du quartier mais il ne s'agit pas d'une activité commerciale tout est gratuit. Nous désirons juste un abri à l'approche de l'hiver» confie-t-il. Sylvain Laspa avocat de la partie civile soutient que l'espace occupé l'est à usage d'habitation et demande que le TGI se déclare incompétent. Il réclame le renvoi du dossier devant le tribunal d'instance de la ville car selon les règles de droit, les litiges concernant les baux d'habitation sont du ressort de celui-ci. La décision sera rendue le 23 octobre à 14 heures."

 

Commenter cet article