Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Revue de presse :

Publié le 22 Décembre 2011 par Le blog du G. P. S. in Documents

"Sans-abris : le coup de gueule

«Alors que nos budgets sont en baisse et que la situation des personnes à la rue s'aggrave à Toulouse, il est choquant de voir que l'argent destiné au relogement d'urgence ne vienne pas aider les sans-abris. » Hier, les associations toulousaines et régionales venant en aide aux sans-abris et aux mal-logés ont lancé un appel aux élus locaux pour que ces 5 millions d'euros de budget ne soient pas cédés à d'autres dépenses.


À l'origine du coup de gueule initié par l'antenne Midi-Pyrénées de la FNARS, le collectif interassociations de Toulouse et Urgence un toit, une proposition de Valérie Pécresse, la ministre du Budget, de récupérer l'excédent du FARU. Ce Fonds d'aide au relogement d'urgence permet à l'État de débloquer des enveloppes pour les communes qui ont subi, par exemple, une catastrophe naturelle. Lors d'une séance à l'Assemblée nationale, la ministre a suggéré que l'excédent de 5 millions d'euros soit attribué notamment aux Villes qui réclament des subventions pour équiper la police municipale de gilets pare-balles.


« Nous n'avons rien contre la police mais il est nécessaire que de l'argent soit alloué pour les personnes à la rue. À Toulouse, les appels au 115, l'hébergement d'urgence sont nombreux. S'il refusait par manque de place, entre 50 et 60 appels en 2010, cette année, le nombre est monté à 200 », illustre Geneviève Genève du collectif interassociations.


Les Toulousains engagés auprès des sans-domicile tirent la sonnette d'alarme. « Il est urgent que les élus réagissent avant le 31 décembre. Car, avec le vote du nouveau budget de l'État, l'argent sera perdu », ajoute Francis Saint Blancat de la FNARS.

  Pauline Croquet"

La Dépêche du Midi du 22 décembre 2011

 

 

numérisation0008

Commenter cet article