Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

"La vie s'organise dans le squat rue Goudouli", la Dépêche du Midi - 22 juillet 2011

Publié le 22 Juillet 2011 par Le blog du G. P. S. in La Maison Goudouli

Pont des Demoiselles. La vie s'organise dans le squat rue Goudouli : link

 

goudouli

 

Le squat de la rue Goudouli est bien amménagé. Chaque hébergé

dispose d'une chambre en plus des salles communes et de la cuisine.

/Photo DDM Camille Crépy

 


 

 

Rue Goudouli, ce sont quinze grands précaires qui vivent dans l'immeuble occupé par le GPS. La vie collective s'organise et chacun trouve son équilibre en dehors de la rue.

 

La rue Goudouli est calme, l'immeuble semble vide de l'extérieur, les portes sont fermées. Un bénévole vient ouvrir et présente les lieux : « Nous sommes installés depuis trois mois, quinze grands précaires vivent ici. Ils ne peuvent pas être hébergés ailleurs, puisque les services du 115 sont débordés ». C'est Pierre Cabanes, bénévole du GPS (groupement pour la défense du travail social) et infirmier qui fait la visite. L'immeuble appartient à l'état, mis à disposition de l'Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes), il était inoccupé depuis deux ans. Le GPS a pris possession des lieux le 26 avril dernier, puis le 7 mai, c'est au tour du Crea (collectif pour la réquisition, l'entraide et l'autogestion) de s'installer dans une autre aile du bâtiment avec des familles.

 

La visite reprend côté GPS, l'odeur de café descend dans les escaliers. « Ici, c'est la salle à manger, on s'y retrouve pour discuter. Là, c'est la cuisine, l'une des deux salles télé, et dans ce couloir, les chambres avec un ou deux lits. Nous avons l'électricité et l'eau froide ». Le bâtiment est géré 24 heures sur 24 par le GPS et sa cinquantaine de professionnels et bénévoles. C'est Guillaume* qui fait office de maître de maison : « Je suis un sympathisant, j'ai un appartement, mais je vis ici la plupart du temps. Il y a toujours deux ou trois bénévoles présents. Je m'occupe du ménage, de la cuisine et je suis les allées et venues de chacun. Les hébergés doivent participer au tour de vaisselle et faire le ménage dans leur chambre ». Il y a des règles de vie à suivre : les sorties sont possibles entre 6 heures et minuit, les chiens doivent être sous la surveillance de leur maître, l'alcool est autorisé seulement pendant le repas et en quantité raisonnable… « Nous organisons aussi la permanence des soins et l'accompagnement social, précise Pierre Cabanes. Nous sommes aussi aidés par des associations : Emmaüs nous a donné des meubles, une autre association lave le linge, les Restos du Cœur et la Banque alimentaire nous aident pour les repas. Il y a aussi un cabinet d'infirmiers libéraux qui vient donner les traitements. » En fond, le bruit des casseroles annonce la préparation du repas de midi, accompagné des applaudissements sortis de la télévision.

 

Michel, penché sur les mots croisés avec une bénévole, habite ici depuis le début de l'occupation : « Je me sens bien ici, sinon je serais déjà parti. Il y a de l'intimité et on peut rester là toute la journée, pas comme dans les centres d'accueil qu'on doit quitter tôt le matin. Comme j'ai eu la chance de faire des études, j'aide un peu les autres. En plus, je suis en train d'écrire un journal sur ce qu'il se passe ici. Le titre de mon livre, ce sera : Goudouli, merci à toit ».

* Les prénoms ont été changés.

 

 

Le chiffre : 15

 

Grands Précaires > Hébergés. Depuis le mois d'avril, quinze grand précaires habitent dans l'immeuble de la rue Goudouli, réquisitionné par le GPS (groupement pour la défense du travail social).

« Tout le monde participe, on se rend des services et on mange bien. Je me sens bien ici, si ce n'était pas le cas je serais déjà parti. »

Commenter cet article

greg 26/07/2011 17:36



la rue est calme...pas quand on est voisin à priori, un voisin s'est fait menacé à plusieurs reprises par des personnes appartenant au squatt,...


Votre action est louable, mais les voisins en patissent (malgré vos efforts, j'en suis conscient...)


Par ailleurs, les gens qui sifflent et qui crient pour se faire ouvrir...pas fabuleux...tout comme ces banderolles rouges 


Cela parait bien anodin j'en suis conscient, mais cela participe au confort de vie que nous apprécions tous rue goudouli.


Encore une fois, je sais que vous fournissez des efforts, mais plusieurs personnes de chez vous se sont montrées aggressives envers les gens du quartier (dont moi...)


bon courage dans votre action, 


Cordialement, 


Greg



Le blog du G. P. S. 28/07/2011 17:37



Monsieur GREG,


 


Le GPS est conscient de ce que peut engendrer la présence d’une telle structure dans des habitudes de vie d un quartier aussi calme et tranquille que le votre. Cependant, sachez que nous
travaillons à pouvoir déménager à terme dans un lieu adapté, afin de recevoir les personnes accueillies rue Goudouli. Soyez bien certain que cette réquisition a été pour nous un 
«  non choix ».


 


Sachez aussi que nous sommes attachés au respect du quartier qui nous accueille : « les
voisins » de la rue Goudouli font partie de nos premiers soutiens et nous les en remercions.


Evidemment nous ne pouvons pas tout maîtriser et effectivement, il peut arriver que des propos ou des attitudes puissent
vous « bousculer », et qu’en cela, vous vous sentiez agressé :


Vous ne devez pas hésiter à nous en prévenir soit en passant nous voir, soit en nous téléphonant au 06
09 68 81 12




 




S’il s’avère que des personnes de la « maison Goudouli » vous aient manqué de respect, nous sommes à même de reprendre avec elles ce type de comportement qui reste
inacceptable.


 



Nous vous remercions de nous avoir interpellé et nous vous invitons à venir nous rencontrer lors des jeudis solidaires, ou à tout autre moment.


 


Cordialement


 


Le GPS