Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Les salariés de l'IME de VARADES (44) poussent un cri d'alarme :

Publié le 27 Février 2013 par Le blog du G. P. S. in Archives partout ailleurs 2013

Nous abordons peu souvent dans ce blog des problématiques des institutions médico-sociales, pourtant elles vivent bien souvent les mêmes problématiques que dans le secteur de l'urgence sociale ! Voici une pétition lancée par les salariés de l'IME Alexis Ricordeau de VARADES (44), quand deux logiques se rencontrent ...

 

 

L'IME Alexis Ricordeau de VARADES (44) fonctionne depuis 1961. L'établissement est géré par une association loi 1901 "Les Oeuvres de Pen-Bron". Sa mission a évolué dans le temps pour répondre à la commande sociale.


Actuellement, l'agrément est de 125 places pour des jeunes de 6 à 20 ans avec un besoin d'accompagnement, du 44 et du 49, accueillis en internat et semi-internat, encadrés par une centaine de salariés (éducateurs, enseignants, thérapeutes, agents administratifs, agents logistiques...).


L'activité de l'IME est remise en cause par l'Agence Régionale de Santé (ARS).


- L'ARS impose la fermeture du site de Varades.
- L'ARS démantèle l'activité en transférant l'accueil des jeunes en partie sur ANCENIS (40 places) et en partie sur BLAIN (30 places). Première conséquence : réduction des effectifs (de 125 jeunes, on passe à 70 jeunes).
- L'ARS ne prend en compte que l'accueil des jeunes de Loire-Atlantique. Conséquence : que vont devenir les jeunes du Maine et Loire que nous accueillons (une vingtaine) ?
- L'ARS supprime l'internat. Conséquences : des suppressions d'emplois (40 ?... 50 ?), des difficultés pour les familles, la disparition de liens associatifs et sociaux.


Après ce démantèlement :


- Combien de jeunes vont rester sur la touche ?
- Combien de familles vont se retrouver en difficulté ?
- Combien d'emplois vont disparaître sur le bassin de Varades ?
- Quel sera l'impact sur la vie économique et sociale du canton (commerce, transports, liens associatifs ...) ?


Nous sommes mobilisés pour défendre notre activité, nos spécificités, notre savoir-faire afin de répondre aux besoins des familles résidant sur le territoire de Varades et sur les communes limitrophes du Maine et Loire.

Nous sollicitons vivement votre soutien pour que l'ARS prenne conscience des dégâts que ses décisions vont engendrer.

 

 

 

 

Vous pouvez d'ores et déjà signer cette pétition d'un clic et la faire signer par le maximum de vos contacts en diffusant le lien vers celle-ci :

Pétition adressée à :
M. Jacques AUXIETTE, Président du Conseil Régional des Pays de la Loire
M. Philippe GROSVALET, Président du Conseil Général de Loire-Atlantique (44)
M. Yves DANIEL, Député de la 6e circonscription de Loire-Atlantique
M. Dominique TREMBLAY, Maire de Varades (44) et Conseiller régional
M. Hervé de CHARETTE, Maire de St Florent le Vieil (49), ancien député et ancien ministre
Mme Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales et de la Santé
M. Jean-Marc AYRAULT, Premier Ministre

Les salariés de l'IME de VARADES (44) poussent un cri d'alarme

Commenter cet article