Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

Occupation de la Maladredrie : récit de la semaine &prochains rendez-vous:

Publié le 4 Juillet 2012 par Le blog du G. P. S. in Collectif 76

Occupation de la Maladrerie:

Compte-rendu du mardi 26 au samedi 30 juin

 

Le mardi 26

 

-Une soixantaine de personnes présentes au meetind du DAL : Intervention du Collectif 76,du porte parole national du DAL, de Willy Pelletier de la fondation Copernic.

Le meeting fut l'occasion de donnerla parole à divers partis politiques, tant ceux participants au gouvernement (EELV), ceux se déclarant dans l' « opposition constructive » tels les différentes composantes du Front de Gauche ( PC, GU, Parti de Gauche, FASE), et ceux qui tentent de construire une opposition de gauche au gouvernement ( NPA, AL).

Le débat, riche et fructueux, mit en évidence qu'il n'aura fallu que quelques semaines pour que le gouvernement Ayrault renie le peu de promesses faites en matière de logement - témoin l'abandon du doublement du plafond du livret A sous la pression des banques-, ainsi que la nécessité de ripostes unitaires aux attaques dont nous seront bientôt l'objet au nom de la rigueur.

 

 

Le mercredi 27

 

Le matin, le directeur de l'ONM en présence d'un huissier a apporté un courrier de demande de quitter les lieux lundi 2 juillet, sous peine de mettre en place un « référé expulsion ».

 

Nous avons relancé la préfecture, la DDCS,le Conseil Général, la mairie de Rouen pour être reçue

rapidement : les interlocuteurs au téléphone prennent notes mais pas de propositions de rendez-vous.

 

Le matin,une vingtaine de personnes dont la famille Roumaine ont été reçues par un directeur de cabinet de la mairie de Sotteville les Rouen :

Pour rappel, cette famille (dont une femme enceinte et deux enfants scolarisés sur la commune) ont été expulsée d'une maison appartenant à la mairie de Sotteville, sans proposition de relogement.

Mr Bourguignon avait assuré lors du dernier conseil municipal de trouver des solutions pour reloger cette famille.

Au final, malgré deux entretiens et un sitting improvisé dans la mairie : aucune solution n'a été proposée, la mairie se désengage de ses responsabilités, disant que c'est à l'Etat de les heberger !

Décision d'intervenir à Vivacité, pour distribuer des tracts pour alerter sur cette situaion.

 

Une vingtaine de personnes étaient présentes à l'AG du soir : où notre avocat nous a expliqué les enjeux et les recours concernant ce courrier : plusieurs pistes sont étudiées.

 

Jeudi 28 juin

 

La mairie de Rouen propose un rv le11 juillet : trop tard ! Demande d'avancer le RV : « difficile à cause du Tour de France »

 

Relance de la préfecture, de la DDCS, du Conseil Général.

 

Une AG de salariés à Emergence est organisée lundi à 12h au foyer des Cèdres : le Collectif et l'ONM sont invités.

 

Les familles qui occupent le lieu avec nous continuent à faire le 115 : aucune solution ne leur est proposée.

 

Vendredi 29 juin :

 

-La mairie de Rouen et la DDCS nous rappellent : mercredi 4 juillet à 9H30 pour la mairie, et Mr Plouviers ce même jour, le rappeler pour confirmer l'heure.

 

-Succès de la « batoucada de la maladrerie » à Vivacité : 1000 tracts diffusées, une soixantaine de militants étaient présents :

une vidéo « tourne » sur You tube.

 

Samedi 30 juin :

 

A 14 heures, il était prévu qu'un « copain » intervienne pour expliquer le fonctionnement du blog et de la boite mail, dans le but que l'on soit plusieurs à savoir s'en servir.

Malgré les plaintes répétées de dysfonctionnement de la mailing liste, aucun nouveau « volonaire » à 14H !!Arrivée de quelques camarades du collectif, quand même vers 15H00.

On a pu compléter la mailing liste, améliorer les catégories sur le site. On sait maintenant mettre des photos : appel à ceux qui ont des photos, des vidéos (par exemple des mobilisations de cet hiver).

 

Vers 17H00, réunion de travail pour mettre au point les rendez-vous de la semaine prochaine et la situation sur place.

 

Info de camarades militants sur l'action mise en place pour dénoncer l'importance des sommes engagées par la ville...pour accueillir le tour de France :

«  manifestation qui se disant populaire a d'avantage une logique de « stau quo » qui profite à un petit nombre : « du pain des jeux » et le lendemain tous au turbin (pour ce qui bossent)pour trois fois rien ! Surtout pas d'évènements qui favorisent les échanges, la reflexion et le (vrai) rassemblement populaire. Des fois qu'on commence à dire « non » aux inégalités, aux illégalités, aux injustices, à nos ennuis et notre ennui.

Alors rassemblement le mercredi 04 juille à 16h00 devant la MJC rive gauche (place des faiance)pour un gouter suivi d'une déambulation. »

 

Ag ce dimanche à 16H pour échanger autour des RV et des perspectives de la semaine à venir :

 

 

 

-Lundi 2 juillet : AG à Emergence à 12H

 

-Mercredi 4 juillet : 9h20 rv devant l'hôtel de ville à Rouen 

Entretien à 9h30 avec Mme Dutartre:Elue action sociale et Elue au Conseil Général

 

12h20 rv devant la ddcs

Entretien avec Mr Plouviers, directeur de lacohésion sociale, en charge de l'hébergement d'urgence) (horaire à confirmer)

 

16h rv à la MJC rive gauche

Pour un gouter militant, pour gouter autre chose que « la malbouffe » de la pensée dominante à l'occasion du passage du tour de France organisé par des « subversifs » empécheurs de tourner en rond !!! 

 

Et si nous n'avons toujours pas obtenu de rendez vous avec le prêfet d'ici là : Le jeudi 5 juillet : 17h Rassemblement musical à devant la préfecture :

Un courrier sera envoyé lundi pour réiterer notre demande de rv et

pour être reçu à ce moment là.

 

 

Tous ces rendez-vous sont ouverts à tous : travailleurs sociaux, militants, retraités, sans papiers, sans abris :

 

Le conseil constitutionnel a reconnu l'hébergement comme une liberté fondamentale.

 

Soyons nombreux à exiger l'application de la loi et

 

+ de places d'hébergements

+ plus d'accompagnement social

0 personnes à la rue

 

Collectifs 76 des salariés du social et médico-social

 

 

 

Commenter cet article