Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du G. P. S.

Depuis décembre 2008 à Toulouse, le GPS(Groupement Pour la défense du travailSocial) se bat contre les atteintes portées aux usagers du secteur social. Pour ce faire de multiples actions ont été menées en faveur du droit des usagers.

s.o.s. de l'équipe des urgences psychiatrique de Purpan et Rangueil

Publié le 11 Juillet 2011 par G. P. S. in Documents

 

Les soignants des urgences psychiatriques de Purpan et Rangueil alertent sur la dégradation des conditions de travail. Dégradations dues à l’augmentation considérable de l’activité, en lien avec l’augmentation de la population de Toulouse,  le déficit  d’accès au soin, et le sous-effectif aggravé par les absences non compensées. Le personnel est épuisé moralement et physiquement. Les risques pour les usagers sont imminents notamment les fugues, passage à l’acte agressif, aggravation des symptômes. Pour les soignants de ce service Burn-out, Troubles Musculo Squelettiques et risques d’erreurs professionnelles. Les personnels expriment une souffrance éthique due à l’impossibilité de faire correctement leur travail et exigent, pour améliorer leurs conditions de travail et la qualité des soins :


• La stagiairisation de tous les CDD,

• 3 ASH dans le service pour que les AS puissent faire leur travail auprès du patient et non le travail d’ASH,

• le remplacement des 3 médecins démissionnaires,

• la création d’un pool réel et formé de remplacement de courte durée à hauteur des besoins.

• La mise à niveau des effectifs infirmiers à hauteur de 40 postes (Il manque 3,5 infirmiers !!!) et création de 3 postes sur 24h de plus afin de permettre le fonctionnement normal à hauteur de l’activité,

• une prime de risque pour l’ensemble des soignants. S.O.S. !!!

 

tract : link

 

COMMUNIQUE DE PRESSE :

 

Urgences Psychiatriques en grève

Les soignants des urgences psychiatriques de Purpan et Rangueil alertent sur la dégradation des conditions de travail. Dégradations dues à l’augmentation considérable de l’activité, en lien avec l’augmentation de la population de Toulouse, le déficit d’accès au soin, et le sous-effectif aggravé par les absences non compensées. Le personnel est épuisé moralement et physiquement. Les risques pour les usagers sont imminents notamment les fugues, passage à l’acte agressif, aggravation des symptômes. Pour les soignants de ce service Burn-out, Troubles Musculo Squelettiques et risques d’erreurs professionnelles. Les personnels expriment une souffrance éthique due à l’impossibilité de faire correctement leur travail et exigent, pour améliorer leurs conditions de travail et la qualité des soins : La stagiairisation de tous les CDD, 3 ASH dans le service pour que les AS puissent faire leur travail auprès du patient et non le travail d’ASH, le remplacement des 3 médecins démissionnaires, la création d’un pool réel et formé de remplacement de courte durée à hauteur des besoins. La mise à niveau des effectifs infirmiers à hauteur de 40 postes (Il manque 3,5 infirmiers !!!) et création de 3 postes sur 24h de plus afin de permettre le fonctionnement normal à hauteur de l’activité, une prime de risque pour l’ensemble des soignants.

 


 

« On ne veut pas travailler moins, on veut travailler mieux ! »

 

Contact presse :

Julien Benezech 0687151667 Christophe Malinowski 0663719008 Jean Escartin (CGT) 0664102343

Commenter cet article